hiver

hiver

mercredi 31 octobre 2012

La 1ère maison

Il est revenu le temps du muguet des premières fois !
Le thème de la semaine : la première maison.

La toute première maison où j'ai vécu, c'était celle que mon grand-père avait achetée après avoir vendu sa ferme. Veuf, devenu trop âgé pour continuer à travailler, il n'avait que deux filles et aucune ne pouvait reprendre la petite exploitation. Il s'est donc installé pour sa retraite dans une vieille maison de village avec sa fille cadette, qui allait devenir ma maman, et sa petite fille, ma demi-sœur. Quand mes parents se sont mariés, ils sont restés vivre avec lui. La maison, bien que sans confort, était assez grande pour tout le monde. Huit enfants sont encore arrivés, et là, la maison devait être bien remplie !
J'y ai vécu les 8 premières années de ma vie et les souvenirs que j'en ai sont assez flous.
Je me souviens du corridor de l'entrée, toujours glacial il me semble, et de l'escalier montant à l'étage. Mon petit frère l'a dévalé tête la première un certain nombre de fois !
Je me souviens d'une cuisine tout en longueur et de sa grande table au fond entourée d'un banc d'angle.
Je me souviens aussi des pièces de l'étage, en enfilade, qui changeaient sans cesse d'affectation, et de la salle de bain très rudimentaire où un fourneau à bois chauffait l'eau d'une énorme bassine pour le bain du samedi. Les petits commençaient, puis les grands, et pour finir les parents utilisaient le même bain.
Il y avait le grenier aussi où l'on accédait par une trappe en haut d'un escalier. Elle était trop lourde pour les petits, cette trappe, et il nous fallait l'aide du frère ainé pour parvenir aux combles où s'accumulait tout un bric à brac avec lequel nous aimions jouer.
Devant la maison, une route très passante, donc interdiction formelle d'aller y jouer !
Derrière la maison, pas de jardin mais juste une minuscule cour qui accueillait nos jeux d'extérieur.

Voilà en gros mes principaux souvenirs liés à cet endroit.
Certains heureux, d'autres moins.
La maison existe toujours mais n'appartient plus à la famille.
Mon père l'a vendue sur un coup de tête pour changer radicalement de région.
Mais à peine quelques mois plus tard, ne supportant pas d'être éloigné de sa région d'origine, il rapatrie toute la smala dans son Jura natal.
Seulement il n'y a plus de maison, et pas vraiment la possibilité de racheter un bien dans nos moyens.
Nous vivrons dès lors en location, en immeuble au début, puis dans une chouette petite maison qui accueillera  les dernières années de mon enfance.




12 commentaires:

  1. Mince, elle n'étaient pas si petite cette maison pour vous avoir tous "contenus"!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, c'est vrai ! Mais j'ai partagé la même chambre avec 3 de mes sœurs jusqu'à mes 20 ans quand même ;o) !

      Supprimer
  2. Oh, Mam, mais pourquoi tu ne nous a jamais raconté tout ça ? Heureusement que tu as créé un blog, j'apprends un peu à te connaître, comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ?
      Mais qu'est-ce que tu ignorais dans ce que j'ai raconté ?

      Supprimer
    2. Ben... tout !
      Tu ne m'as jamais beaucoup raconté ton enfance...

      Supprimer
  3. Le seul tout petit souvenir qu'il me reste, c'est la cuisine avec le banc d'angle... ainsi que la cage du canari qui était posée sur le rebord de la fenêtre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le canari sur la fenêtre !
      Et le lampadaire devant la maison, tu t'en souviens ? Tu lui souhaitais une bonne nuit tous les soirs ! (mais tu étais toute petite, 3-4 ans peut-être).
      :o)

      Supprimer
    2. Oui, je me souviens, maintenant que tu en parles! Cela fait si longtemps!

      Supprimer
  4. Ah ces pièces qui changent tout le temps de fonction, je connais et... mes enfants aussi! Les 2 chambres d'enfants accueillent leur 3° disposition depuis la naissance de la BBD!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui chez nous ça changeait tout le temps, et je dois avoir dormi dans 2 ou 3 pièces différentes selon les moments. Je ne sais pas trop pourquoi... Sans doute à cause de mon père qui voulait tester toutes les pièces pour son atelier d'horlogerie.

      Supprimer
  5. chez ma grand-mère aussi il y avait la trappe pour aller au grenier et la grande bassine avec un poêle pour chauffer l'eau du bain :-)
    et tu vois comme c'est important de raconter ces souvenirs d'enfance :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et en relisant le tout, d'autres ont encore refait surface. Ce qui me touche le plus, c'est l'émotion de mes filles qui découvrent tout cela.

      Supprimer